Les animaux et les plantes sont-ils des hommes comme les autres ?

En cette nouvelle année 2018 qui débute sur fond de crise écologique, de chute de la biodiversité et de saccage continu et répété de ce que nous qualifions comme "notre patrimoine naturel", ne faudrait-il pas repenser cette notion de patrimoine et notre rapport à la nature ? C’est précisément ce que fait Philippe Descola depuis ses premiers voyages chez les Jivajos Achuar en Amazonie jusqu’à ses appels récents à dynamiter l’anthropocentrisme et l’eurocentrisme des sciences sociales. Parce que, s’il est une certitude et une seule en cette nouvelle année, c’est que les concepts changent le monde.

Un entretien sur France Culture avec Philippe Descola (Chaire d’Anthropologie de la Nature au Collège de France)

0

Jardiner avec le magnétisme terrestre

Voici une petite vidéo sur l’électroculture, qui utilise le magnétisme terrestre pour faciliter la croissance des plantes et enrichir la terre, qui m’a semblé intéressante :

Plantation d'un arbre fruitier

De nombreuses informations complémentaires à découvrir sur le site de l’auteur : Yannick Van Doorne

0

Nourriture pranique

Voici une vidéoconférence remarquable sur la nourriture pranique par Alyna Rouelle, mise en ligne sur http://www.legrandchangement.tv »

"Depuis quelques mois désormais c’est ainsi que je me nourris, en ne faisant plus qu’Un avec la Lumière Divine qui vit en, et autour de chacun de nous et de tout ce qui est. C’est une Joie immense, illimité et éternelle que de transmettre le fruit de cette expérience unique, magique et magnifique."

Son site web : http://alynarouelle.wix.com/lumieredevie

http://legrandchangement.tv/video/17112015-se-nourrir-de-lumiere-en-direct-avec-alyna-rouelle/

 

0

Sauvez les Poissons !

Un film de 90 minutes réalisé par Yann Arthus-Bertrand et Michael Pitiot.
Peut-on imaginer un film qui changerait le regard des hommes sur l'océan? Peut-on raconter simplement et à tous le plus grand mystère naturel de notre planète? Peut-on enfin aider nos enfants à croire à un monde de demain meilleur et durable?
C'est le triple défi de cette nouvelle aventure cinématographique signée Yann Arthus-Bertrand dont le rédacteur en chef est Michael Pitiot, qui entraîne dans son sillage les missions scientifiques de TARA, un pool unique de chercheurs, océanographes et biologistes de plusieurs pays.
Grâce à une photographie époustouflante, ce film nous emmène dans un voyage magnifique et inédit au cœur des régions les plus mal connues de notre planète.
Ce film raconte les plus merveilleuses comme les plus terrifiantes expériences humaines de notre temps. Tourné aux quatre coins d'une géographie extrême, il raconte l'odyssée moderne des hommes à la découverte de leur planète bleue.
Ce film se veut aussi un plaidoyer pour le respect du monde dans lequel nous vivons.

0

Les animaux sont-ils des sujets de conscience ?

Qui s’interroge en effet sincèrement sur l’ennui, la peur, l’angoisse  et la solitude de ces animaux entassés tels sardines en boîte ? Qui essait de penser philosophiquement la condition animale ?

Les animaux sont-ils des sujets de conscience ? Telle est la question que nous voudrions poser. C’est une question brûlante, une question qui tourmente nos sociétés, et c’est une question dérangeante, car celui qui la pose est lui-même mis en cause par la question qu’il pose…

Aristote avait distingué deux façons d’être vivant. Il y a d’une part la vie végétative (zoé), qui se maintient dans un échange avec le monde extérieur réglé de manière invariable, et il y d’autre part la vie qui intègre de façon progressive, c’est-à-dire historique, des expériences vécues et qu’Aristote appelle bios. Autrement dit, le critère d’une vie vécue, et non pas seulement subie, serait la capacité d’un organisme à intégrer lui-même les expériences qu’il fait de ses rapports avec le milieu.

Les animaux ont-ils une histoire de leur vie ? Leur vie est-elle de l’ordre de la zoé ou sont-ils déjà dans l’ordre du bios ? Sont-ils de « simples vivants », comme le veut une tradition de pensée dominante, ou sont-ils d’authentiques existants ?

0

Le monde selon Tippi

Tippi est née en 1990 en Namibie, fille de photographes animaliers, elle grandit dans la savane jusqu’à l’âge de 10 ans. Ses copains de jeux sont des autruches, des serpents, des éléphants ou encore des tigres, des léopards… Tippi à réussi sans effort, à créer un lien unique avec de nombreux animaux.

Elle explique avec ses mots d’enfant tout simplement, que quand elle sera grande elle fera Tarzan et qu’il suffit de jouer avec les animaux plusieurs fois pour devenir amis avec eux. Son plus précieux conseil est de ne pas avoir envie de se battre pour ne pas se faire attaquer et de penser au dieu de l’amour des animaux.

Ses parents alors émerveillés par la relation de leur fille avec la nature décide de la filmer et nous laisse ainsi une belle preuve que tout n’est qu’équilibre.

Ainsi que l'ouvrage qui lui fut consacré  : Tippi of Africa

0

Les droits des animaux

Les philosophes Michel Onfray et Elisabeth de Fontenay, l’écrivain Erik Orsenna, l’astrophysicien Hubert Reeves, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, le neuropsychiatre Boris Cyrulnik, l’historien et journaliste Jacques Julliard… Ils sont 24 au total : 24 intellectuels français à avoir signé un manifeste, rendu public le 24 octobre sur le site de la Fondation 30 millions d’amis, pour réclamer que notre Code civil cesse de considérer les animaux comme des chaises ou des tondeuses à gazon. Lire la suite…

0