Philosophes, philosophies et astrologie

C’est la philosophie grecque qui a contribué à l’idée que l’astrologie pouvait être une « science ». Même les maîtres des mathématiques et de la géométrie comme Pythagore lui ont accordé du crédit et ont favorisé son essor. C’est également Empédocle avec sa théorie des 4 éléments (eau, terre, feu et air) qui a influencé les 4 éléments utilisés en astrologie, et notamment ceux utilisés dans la médecine d’Hippocrate. Mieux encore, c’est Philippe d’Oponte, un disciple de Platon, qui a associé les planètes avec les noms des dieux de la mythologie. Enfin, autre point que j’ai découvert et qui m’a surprise : c’est sous l’influence des stoïciens que les planètes sont devenues des divinités, car l’astrologie allait dans le sens de leur conception de la rigidité du destin. Par conséquent on devrait être sensible à la conclusion de S. Fuzeau-Braesch dans le Que sais-je sur L’astrologie de 1989 : « c’est tout le génie grec scientifique et rationnel qui va induire une nouvelle naissance à la tradition séculaire de l’astrologie chaldéo-babylonienne». Comment alors prétendre que l’astrologie est à l’origine irrationnelle ? Elle n’est peut-être pas scientifique, mais elle peut être tout à fait rationnelle. 

 Marjorie Poeydomenge, auteure de Descartes n'était pas Vierge, explore les liens entre les philosophes et leur signe solaire tout en montrant l'importance de la philosophie grecque dans le développement de l'astrologie

L'article complet est ici : Descartes n'était pas Vierge !
0

Le multivers

Certains physiciens considèrent que notre univers n’est qu’un cas particulier :  il existerait toutes sortes d’autres univers au sein desquelles les lois physiques seraient différentes de celles qui agissent dans le nôtre. Que penser d’un tel « multivers » ? S’agit-il d’une nouvelle fable ? d’un délire de théoriciens ? d’un supplétif provisoire ? d’une authentique révolution scientifique ?

0