Jonathan Livingston le goéland

Jonathan Livingston le goéland (Richard Bach)

Il est sans doute inutile aujourd’hui de présenter le célèbre ouvrage de Richard Bach qui conte l’histoire d’un goéland des plus ordinaires qui veut apprendre à voler mieux et plus vite que ces congénères. Ses parents et tous ceux de son clan l’incitent à se comporter comme tout bon goéland qui vole seulement pour se nourrir. Mais le besoin de voler toujours plus haut, toujours plus vite, est irrésistible chez Jonathan Livingston. Pour cela, il sera chassé de son clan, condamné à une vie d’exclu solitaire. Jonathan Livingston finira pourtant par gagner et par prouver qu’un goéland est l’image de la liberté sans limite.

Si l’histoire de ce goéland est devenue un succès littéraire mondial c’est sans doute qu’elle nous rappelle un des besoins urgents de notre âme : nous libérer de nos peurs pour dépasser nos limites.

  • Poche: 123 pages
  • Editeur : Editions 84 (22 février 2000)
  • Collection : J'ai lu Roman
  • Prix : 3 €

Pour commander vous allez être redirigé vers Amazon : ICI

Le mystère de Perrière les chênes

Le mystère de Perrière les chênes (Paul Bouchet)

Imaginez, chers amis, que le facteur vous remette une lettre postée bien avant votre naissance et qui a mis plus de trente ans à vous parvenir. Après cela, vous ne pourrez plus médire des services de la poste.

Votre première stupeur passée vous prenez connaissance de ce mystérieux courrier et vous apprenez qu’on vous demande à Perrière les Chênes, sans tarder. Seulement voilà, vous avez juste un petit problème à résoudre : Perrière les Chênes, n’existe sur aucune carte de France, pas même sur celles d’état-major. Pour votre compagne ce n’est pas un problème, le plus simple c’est de s’y rendre sans se poser de questions. Il suffit, comme indiqué dans la lettre, de prendre le bus à Dourdan et puis après, …et bien après c’est une fabuleuse aventure qui va emmener Paul et sa compagne au cœur des mystères celtiques. Un régal pour le cœur.

  • Broché: 288 pages
  • Editeur : Télètes (3 septembre 1999)
  • Prix : d'occasion

Pour commander vous allez être redirigé vers Amazon : Le mystère de Perrière-les-Chênes, tomes 1 et 2

Christian Bobin

Cette page est consacrée aux ouvrages de Christian Bobin qui, par sa fraicheur spirituelle et sa poésie contribue sans nul doute au réenchantement du monde.

Christian BOBIN est l’auteur d’ouvrages dont les titres s’éclairent les uns les autres :

« Souveraineté du vide, Eloge du rien, le très Bas, la plus que vive, la présence pure, la lumière du monde, la femme à venir… ».

Je sais peu de choses de lui et c’est tant mieux. Ce que l’on sait de quelqu’un empêche de le connaître et ce que l’on en dit empêche de le voir. Pour le comprendre il suffit d’imaginer quelqu’un qui deviendrait tout ce qu’il voit.

Voici quelques extraits des œuvres qui ont le plus émerveillé mon âme.

Le Très Bas

La grandeur de Dieu est dans les choses simples.

51D681C2JML._SL500_

La première chose que nous devrions savoir est que les ânes voient les Anges, et cela ne devrait guère nous surprendre. Il suffit de voir ces bêtes peu glorieuses, leurs yeux délavés de fatigue et leurs oreilles surtout, leurs pauvres oreilles fanées, à demi cassées, oui il suffit de voir ces sacs d’os et de poils pour comprendre que tant de disgrâce ne peut qu’attirer la grâce surabondante des Anges, aussi nécessairement que l’aimant attire la limaille. La deuxième chose que nous devrions savoir est que la vérité peut fort bien sortir de la bouche d’un âne, et là non plus nous ne devrions pas être étonnés : la vérité ne doit rien à la grandeur supposées de nos fortunes ou de nos esprits.  La vérité tient sa lumière en elle-même, non dans celui qui la dit. Elle n’est grande, quand elle est, que par sa proximité avec la vie pauvre et faible. L’idiot de Nazareth le savait bien, juché sur un ânon aux portes de Jérusalem, sacré roi par la foule, quelques heures avant d’être mis à mort par elle : la vérité n’est jamais si grande que dans l’humiliation de celui qui l’annonce.

  • Poche: 129 pages
  • Editeur : Gallimard; Édition : First Thus (24 janvier 1995)
  • Collection : Folio
  • Prix : ',80 €

Commander : Le Très-Bas

Tout le monde est occupé

413WKDRBMYL._SL500_AA300_

Je m’appelle Manège, j’ai neuf mois et je pense quelque chose que je ne sais pas encore dire. Mon cerveau est plié en huit comme une nappe de coton. En huit ou en seize. Dépliez la nappe, voilà ma pensée de neuf mois : d’une part, les coccinelles n’ont pas bon gout. D’autre part, les ronces brûlent. Enfin, les mères volent. Bref, rien que d’ordinaire. Il n’y a que du naturel dans ce monde. Ou si vous voulez, c’est pareil : il n’y a que des miracles dans ce monde.

  • Poche: 114 pages
  • Editeur : Gallimard (juin 2001)
  • Collection : Folio
  • Prix : 4,20 €

Commander : Tout le monde est occupé

La plus que vive

41NM59GF68L._SL500_

Tu meurs à quarante-quatre ans c’est jeune. Aurais-tu vécu mille ans, j’aurais dit la même chose. Ton rire me manque. L’automne et l’hiver qui ont suivi ta mort, je les ai occupés à déchiffrer pour toi ce petit jardin d’encre. Pour y entrer, deux portes – un chant et une histoire. Le chant, c’est le mien. L’histoire, je n’en suis que le conteur. Je l’offre à tes enfants, tes 3 vies éternelles. Je les invite à fouler la terre de ce livre, afin de s’emparer d’une lumière qui n’est à personne et dont tu fus la servante exemplaire.

  • Poche: 110 pages
  • Editeur : Gallimard (5 janvier 1999)
  • Collection : Folio
  • Prix : 4,80 €

Commander : La plus que vive

La lumière du monde

Il y a une étoile mise dans le ciel pour chacun de nous, assez éloignée pour que nos erreurs ne viennent jamais la ternir.

La fin de notre vie ne coïncide pas forcément avec le jour de notre mort : pour certain elle vient bien avant, mais pour celui qui est vraiment vivant elle ne vient peut-être jamais.

Très peu de vraies paroles s’échangent chaque jour, vraiment très peu. Peut-être ne tombe-t-on amoureux que pour enfin commencer à parler.

 91B0nH4hztL._AA1500_

Aimer quelqu’un c’est le lire. C’est savoir lire toutes les phrases qui sont dans le cœur de l’autre, et en lisant le délivrer. C’est déplier son cœur comme un parchemin et le lire à haute voix. Une mère lit dans les yeux de son enfant avant même qu’il sache s’exprimer. Il suffit d’avoir été regardé par un nouveau-né pour savoir que le petit homme sait tout de suite lire. Il dévore le visage de l’autre. Ce qui peut se passer de plus terrible entre deux personnes qui s’aiment, c’est que l’une des deux pense qu’elle a tout lu de l’autre et s’éloigne. Peut-être que chacun de nous est comme une maison avec beaucoup de fenêtres On peut appeler de l’extérieur et une ou deux fenêtres vont s’éclairer mais pas toutes. Et parfois, exceptionnellement, ça va s’éclairer partout, mais ça, c’est extrêmement rare. Quand la vérité éclaire partout, c’est l’amour.

  • Poche: 164 pages
  • Editeur : Folio (30 janvier 2003)
  • Collection : Folio
  • Prix : 6,60 €

 Commander : La Lumière du monde

La femme à venir

Albe dort sans ennui les soirs d’été. Elle épuise les dernières joies de l’heure, la fraicheur de l’air sur le visage, la douceur d’une absence sur les choses, puis elle monte dans sa chambre. Elle marche d’un pas léger sur le parquet. Le bois égratigne les pieds nus, c’est délicieux. Elle grimpe sur le lit, se glisse dans les draps. Elle s’endort dans le champ des étoiles.

51J6WSTB9RL._SL500_

Il y a une méchanceté dans le cœur, si enfoncée qu’on ne pourrait l’enlever sans mourir aussitôt. On appelle ça le désir. C’est un des noms pour dire le sombre comme le clair. C’est un nom  qui dit le sombre dedans le clair. La pensée qui se fige, l’air qui s’alourdit. L’espace qui se resserre. Plus de place, sinon pour deux qui s’apprêtent à se dévorer l’un l’autre. C’est Albe qui prend l’initiative, fait glisser sa robe d’un seul geste. Il n’y a rien en-dessous. Il y a Dieu en-dessous. Dieu et toute la meute des Anges.

  • Poche: 134 pages
  • Editeur : Gallimard (25 août 1999)
  • Collection : Folio
  • Prix : 5,90 €

Commander : La Femme à venir

 

La Poésie Future

Traduit de l'anglais, cet ouvrage comprend l'essai The Future Poetry où Sri Aurobindo développe ses idées sur l'art et la vie, ainsi qu'un ensemble de lettres sur la poésie à différentes personnes de son entourage elles-mêmes poètes.

Ce que la poésie de l'avenir nous offrira, nous dit Sri Aurobindo, ce n'est pas un aboutissement suprême ou final dans une direction particulière : c'est une nouvelle et plus haute évolution, une seconde et plus grande naissance des pouvoirs de l'homme, de son être, de son action et de sa création.

  • Editeur : Sri Aurobindo Ashram; Édition : Sri Aurobindo Ashram (1999)
  • Prix : 18,55 €

Pour commander vous allez être redirigé vers Amazon : ICI

Mythes et dieux des Indo-Européens

C'est dans ce petit ouvrage que Georges Dumézil développe et justifie l'existence des trois fonctions qui organisent la vie religieuse, sociale et politique du monde Indo-Européen, c'est-à-dire de notre aire culturelle qui part de l'Inde, passe par Rome et Athènes, pour s'étendre jusqu'en Islande - et aujourd'hui dans les deux Amériques. C'est également une excellente introduction à son œuvre monumentale, parfois si riche en informations qu'elle en devient confuse !

Ces trois fonctions sont essentielles pour comprendre notre monde autrement que par la voie de la rationalité cartésienne. Elles organisent notre imaginaire collectif, et par suite nos modes d'action et de représentation. Sans leur différenciation la démocratie eut été impossible. c'est sans doute là l'une des raisons fondamentales qui rend la démocratie si difficile - voire improbable ? - dans le monde islamique. En effet, les peuples sémitiques, monothéistes, n'ont pas théorisé la séparation des pouvoirs juridique, exécutif et législatif qui fondent la démocratie. Or ces trois pouvoirs sont une application à la vie politique de la tripartition fonctionnelle mise en évidence par Dumézil dans le monde Indo-Européen. Il s'agit de la Souveraineté liée au Contrat et à la Vision qui fascine (Mithra et Varuna), de la fonction Guerrière chargée de canaliser l'énergie pour élargir la conscience et de la Production.

Chaque histoire mythologique déroule à sa manière le sens de l'une ou de l'autre de ces trois fonctions. Ainsi Prométhée dont le nom signifie "celui qui prévoit" participe à la Souveraineté; Héraklès, le héros emblématique de la tradition grecque, évoque les étapes de la transformation intérieure pour ouvrir la conscience aux mondes spirituels; et le Jugement de Pâris parle des questions relatives à la corruption et à la séduction, la pathologie de la troisième fonction, représentée dans notre civilisation par le système économique.

  • Broché: 830 pages
  • Editeur : Flammarion (23 février 2011)
  • Collection : Mille & une pages
  • Prix : 116,99 €

Pour commander vous allez être redirigé vers Amazon : Mythes et dieux des Indo-Européens : Précédé de Loki ; Heur et malheur du guerrier

La porte mystérieuse du Mont-Saint Michel : le sentier de Daath

Un roman sur un vrai sentier pour un bout de chemin "initiatique"…

Un ouvrage d'une simplicité et d'une justesse remarquable sur le chemin du réenchantement du monde. C'est un roman (donc facile à lire !) mais, selon les dires de l'auteur, à 90% vécu. Pour l'avoir parcouru il y a du vrai la-dedans…

  • Broché: 355 pages
  • Editeur : Pascal Galodé Editions (20 avril 2012)
  • Collection : LITT FRANCAISE
  • Prix : 16,03 €

Pour commander vous allez être redirigé vers Amazon : La Porte Mystérieuse du Mont-Saint-Michel : Le Sentier de Daath

La chair des ange – la nourriture pranique

Xavier Yvanoff explore et recense dans son ouvrage une chose d’une grande importance sur les plans scientifique, spirituel et biologique mais dont on parle peu en raison de son étrangeté pour la raison : les phénomènes corporels du mysticisme. Corps lumineux et imputrescibles plusieurs mois, voire années, après la mort du sujet ; lévitation – on connaît en occident ce phénomène par la vie de Padre Pio (1887-1968) ; transverbération ; stigmates et autres phénomènes physiques.

Outre le recensement, l’intérêt de cet ouvrage consiste en son ouverture à toutes les formes de spiritualité, il montre l’universalité de ces phénomènes quelques soient les systèmes de croyances. Un chapitre est notamment consacré à ce que nous appelons aujourd’hui le « respirianisme » : la capacité que développe certaines personnes de vivre sans nourriture physique (voir les entretiens sur Suprême masterTV et ces deux autres ouvrages : La nourriture pranique : Un autre chemin vers la spiritualité de Henri Monfort, et Se nourrir de lumière - L'expérience d'un scientifique par Michael Werner).

Toutes ces expériences corporelles, plutôt que d'être rejetées en bloc comme un tissus de superstition par une raison incapable de les appréhender, ne devraient-elles pas , au contraire, ouvrir immensément le champ de la réflexion sur la nature et le rôle de l'homme dans l'économie de la Nature ?

« Cette manière d’être nourri d’une façon miraculeuse, par la manne céleste, par la main de Dieu ou de ses anges, très présente dans l’hagiographie chrétienne, se retrouve aussi dans la tradition islamique, dans la tradition soufie. On racontait qu’Aboû Mohammed Rouyam, saint musulman du IXe siècle, fut nourri d’une façon miraculeuse jusqu’à vingt ans. Dès qu’il souhaitait manger quelque chose, il lui suffisait de le désirer pour qu’aussitôt « cette nourriture se trouvât à sa disposition sous l’effet d’une puissance mystérieuse ».  C’est sans aucun doute à un tel miracle que fait allusion le soufi Bayezid  lorsqu’il dit qu’il est resté pendant quarante ans sans manger la nourriture des hommes. Il est vrai que ce soufi pratiquait le jeûne avec assiduité, on pourrait même le considérer comme une sorte de théoricien de cette spécialité ascétique. On rapporte qu’il resta un an sans consommer une seule goutte d’eau . »

  • Broché: 402 pages
  • Editeur : Seuil (28 août 2002)
  • Langue : Français
  • Prix : 22,30 €

Pour commander vous allez être redirigé vers Amazon : La Chair des anges : Les Phénomènes corporels du mysticisme

Il existe également un film récent autour de l'alimentation pranique, qui défie aujourd'hui toute rationalité biologique  : Lumière (P.A. Straubinger)

Introduction à la Mythodologie

Comment réconcilier deux domaines jusqu’ici si adverses : la méthode scientifique et celui qui groupe les autres activités de la pensée : beaux-arts, poésie, mystique et religion ?

C’est cette question qu’explore le petit livre de Gilbert Durand, qui a fondé l’Association Internationale de Recherche sur l’Imaginaire. Disciple de Gaston Bachelard il s’efforce comme lui de relier l’imaginaire poétique avec la rigueur scientifique pour explorer le monde du sens. C’est donc à un dépassement du rationalisme que nous invite l’auteur.

Il développe six phases par lesquelles un mythe crée l’histoire, que l’on peut facilement ramener au processus cyclique de manifestation de l’Idée telle qu’elle est décrite par les cycles astrologiques. L’histoire du mouvement Franciscain et du Romantisme appuient la démonstrations. Cet ouvrage nous introduit vers une métahistoire fondée sur le mouvement des archétypes qui organisent l’inconscient collectif. Il montre que le passé n’est pas un « objet » défunt, mais le fantôme d’une organisation vivante et sensée qui, un temps, imposa sa vision à la réalité.

« Non pas que la divinité intervienne de l’extérieur par une spontanéité théologique comme dans le devenir hégélien, marxiste ou spenglérien, mais en ce sens que le numineux d’un mythe peut se trouver réactivé, retrempé, exacerbé, et qu’il fait alors galoper l’histoire, grâce à une personnalité qui à l’intuition ou l’intelligence du mythe pertinent à la société et au kairos donnés. Tels furent, en leur temps, Alexandre, Auguste, Jeanne d’Arc, Napoléon, Lénine - et peut-être Hitler. S’ils ne furent pas toujours le « nom du fleuve », ils en furent au moins le « confluent » décisif. Certes, ils le furent avec plus ou moins de bonheur, je veux dite par : avec plus ou moins d’ouverture et d’intelligence à la pluralité des mythes constitutifs d’une société.

A cet égard l’étroitesse d’un Hitler et son obsession du mythe de la race ainsi que sa haine du juif sont aux antipodes de Napoléon Bonaparte qui, à peine Premier consul, a eu ce mot sublime d’intelligence : « je veux tout assumer, de Clovis à Robespierre ». C’est que, précisément, une société doit admettre le pluralisme des rôles - donc des valeurs – garant de la pluralité des mythes.»

  • Broché: 243 pages
  • Editeur : Albin Michel (19 janvier 1996)
  • Collection : La Pensée et le Sacré
  • Prix : 14 €

Pour commander vous allez être redirigé vers Amazon : ICI

Images sonores d’eau

Ces travaux remarquables permettent de voir en quoi et comment le son est créateur de formes. Certaines d'entre elles existent dans la nature comme, par exemple, sur la carapace de la tortue ou les taches de la peau du léopard. Ici le "son créateur de formes" n'est plus un adage métaphysique abstrait mais devient une réalité expérimentale. En fonction des fréquences sonores imposées à de l'eau ou à du sable, des structures dynamiques ressemblant à des modèles cellulaire se dessinent et se transforment.

Ces travaux ouvrent de nouvelles perpective pour comprendre la morphogenèse et la morphologie des organismes biologiques. Il existe, en plus du livre, un DVD ou Lauterwasser décrit son protocole expérimental et présente d'étonnantes images dynamiques où l'on voit les formes se créer, se transformer et disparaître en fonction des fréquences sonores.

  • Broché: 165 pages
  • Editeur : Médicis (17 octobre 2005)
  • Collection : SANTE MEDECINE
  • Prix : 22 €

 Pour Commander vous allez être redirigé vers Amazon : Images sonores d'Eau : La musique créatrice de l'univers

 

La dimension cachée

En comparant le rapport des hommes à leur espace dans les cultures anglaise, française, américaine, japonaise et arabe, E.T. Hall dévoile les nombreux non-dits culturels qui sont parfois des sources d'incompréhension, voire de conflits.

"L'une des mes premières découvertes dans le domaine des relations interculturelles fut que la position du corps dans la conversation varie selon la culture. Pourtant, je n'en demeurais pas moins surpris qu'un de mes amis arabes ne parvint pas à marcher et à parler en même temps. Malgré des années de résidence aux U.SA., il ne réussissait pas à se promener normalement en bavardant. Il troublait le cours de nos promenades en me devançant pour se retourner et me faire face. Alors, il s'arrêtait. Je compris ce manège quand je sus que, pour les Arabes, regarder autrui latéralement est considéré comme une impolitesse, et que tourner le dos est très grossier. Chez les Arabes toutes les relations amicales impliquent une participation directe. (…) Etant donné que dans le monde actuel la plupart des gens ne soupçonnent même pas l'existence de ces moules culturels qui déterminent leurs pensées, il est normal que les Arabes jugent notre comportement d'après les structures inconscientes du leur".

Et réciproquement.

"Nous donnons des formes à nos constructions, et, à leur tour, elles nous forment" remarquait déjà Winston Churchill

C'est à ce salutaire décodage que s'est attelé E.T. Hall, professeur d'anthropologie à la North-western University.

Un second ouvrage intitule "Le langage silencieux", explore, dans le même esprit, les représentations du temps et ses conséquences sur les différentes cultures du monde.

  • Poche: 254 pages
  • Editeur : Seuil (1 janvier 1978)
  • Collection : Points Essais
  • Prix : 1,87 €

Pour commander vous allez être redirigé vers Amazon : La dimension cachée - Le langage silencieux