Sri Aurobindo ou l’aventure de la conscience

C’est sans doute l’ouvrage le plus accessible pour entrer dans les travaux intérieurs d’Aurobindo et de Mère. Saprem, une fois encore, s’en fit le scribe fidèle en clarifiant la nature du yoga intégral développé par le philosophe et mystique Indien, le fonctionnement des différents plans de conscience et les voies de contact avec le plus subtil et le plus transformateur : le supramental. « L’homme est un être de transition » écrivait déjà Aurobindo au début du siècle passé. C’est ce chemin qui conduit vers « l’homme après l’homme » qu’explora la sage de Pondichéry.

Aurobindo

Le titre du livre est on ne peut mieux choisi, c’est effectivement d’une conscience qui s’aventure dans l’exploration des autres mondes qu’il s’agit, sans substances chimiques ni stimuli ascétiques, mais par la pure ouverture de soi à l’Immense. En ces époques où la mécanique quantique faisait ses premiers pas sur la scène du monde, Aurobindo expérimentait déjà la dimension holographique et unifiée du Réel :

« Pour le sens supramental, rien n’est vraiment « fini », séparé ; fondamentalement, c’est le sentiment que tout est en chaque chose et que chaque chose est en tout ; il n’y a plus de mur de limitation ; c’est un sens océanique et subtil où chaque connaissance sensorielle particulière, chaque sensation est comme une vague ou un mouvement, ou un poudroiement, ou une goutte qui, pourtant, est une concentration de l’océan tout entier et inséparable de l’océan… C’est comme si l’œil du poète ou de l’artiste avait remplacé la vision banale ordinaire, qui ne voit rien – mais un œil singulièrement spiritualisé et glorifié – comme si, vraiment, c’était la vision du Poète divin suprême à laquelle nous participons et qu’il nous était donné la pleine vue de Sa vérité et de Ses intentions dans Sa figuration de l’univers. »

Commander : Sri Aurobindo ou l’Aventure de la conscience

Ecrire un commentaire

Propulsé par WordPress · Design par Theme Junkie