Le mystère de Perrière les chênes

Le mystère de Perrière les chênes (Paul Bouchet)

Une page proposée par Albin Virdis

Imaginez, chers amis, que le facteur vous remette une lettre postée bien avant votre naissance et qui a mis plus de trente ans à vous parvenir. Après cela, vous ne pourrez plus médire des services de la poste.

 2183M8BYXDL._SL500_

Votre première stupeur passée vous prenez connaissance de ce mystérieux courrier et vous apprenez qu’on vous demande à Perrière les Chênes, sans tarder. Seulement voilà, vous avez juste un petit problème à résoudre : Perrière les Chênes, n’existe sur aucune carte de France, pas même sur celles d’état-major. Pour votre compagne ce n’est pas un problème, le plus simple c’est de s’y rendre sans se poser de questions. Il suffit, comme indiqué dans la lettre, de prendre le bus à Dourdan et puis après, …et bien après c’est une fabuleuse aventure qui va emmener Paul et sa compagne au cœur des mystères celtiques. Un régal pour le cœur.

Commander : Le mystère de Perrière-les-Chênes, tomes 1 et 2

10 Responses to “Le mystère de Perrière les chênes”

  1. Michèle dit :

    J’aimerais bien être en possession de cet ouvrage, dont j’ai lu il y a longtemps, le résumé, par l’intermédiaire d’un Druide et de sa compagne, nommée Elyane. Je connais l’histoire de La Perrière les Chênes et je ne suis pas surprise. Ce village existe dans une autre dimension, peut-être tout autant que des centaines d’autres, mais pour s’y intégrer, il est bien évident que notre niveau d’élévation vibratoire et spirituel n’est pas encore suffisant. Les portes d’accès nous sont donc fermées. A moins de nous y rendre en compagnie de quelqu’un qui en connaît la formule. Et cela existe aussi, naturellement !
    Rares sont les personnes qui ont la chance d’être venues sur la Terre déjà avec ce potentiel de pureté qui permet beaucoup de choses.
    Hou ! comme elles doivent souffrir par toute cette lourdeur qui les environne. Je les aime et je les embrasse avec tendresse.

  2. Michèle dit :

    Je vois que je suis bien solitaire, dans mon royaume et ma souffrance. Aucun autre commentaire concernant Perrière-les-Chênes. Je ne sais ce qui me pousse, dans mon âme et ma conscience, dans une envie folle, de m’y rendre… et de ne plus jamais en revenir, car je vis en harmonie davantage avec les étoiles, qu’avec les êtres nommés êtres humains, sauf mon chat et mes propres enfants, sur cette planète en péril, où l’on pourrait être si comblés par ses cadeaux personnels (la Planète Bleue), mais qui pourrait bien finir sa destinée dans une dématérialisation possible, ne gardant que son empreinte « atomique » dans la galaxie dont elle sera bien obligée de gérer la suite…
    Merci beaucoup pour l’acceptation de mes petits grains d’étoile et de sel ! Avec tendresse.
    Michèle (mamie de 70 ans)

    • Denis dit :

      J’ai lu avec beaucoup de passion ,le livre sur Perrières les chênes!!,qu’une Amie m’a prêté, habitant près de Dourdan,et connaissant la région, j’ai cherché où ce pouvait être,j’ai trouvé l’abbaye de L’OUYE qui aurait pu être dans Perrières!!! ,mais non! par contre il y a beaucoup de chênes aux alentours….Ce doit être dans une autre dimension!
      Je suis « Rosicrucien » et je me pose des questions quant à la relation avec les « celtes ».
      voilà Mamy Michèle, à bientôt peut être!

      • Michèle dit :

        Bonjour Denis, c’est dingue comme il y a déjà longtemps que j’avais écrit ces deux commentaires et je n’avais pas vu votre réponse. Nous sommes début 2019. J’ai été rosicrucienne pendant quelques années et puis à la suite d’un bouleversement notable dans ma vie, j’avais abandonné. Puis j’ai épousé un homme très grand invalide de guerre, peut-être pour exorciser la guerre, la souffrance, l’inutilité des sacrifices des uns ou des autres.
        J’avais un peu écorché mon âge : mamie Michèle va bientôt avoir 76 ans. Une gageure. Oui, Perrière les Chênes fait partie d’une autre dimension, cela semble évident. Mais le plus grand mystère pour moi, c’est comment peut-on en parler ? La preuve que nous côtoyons des humains à de bien plus hautes fréquences vibratoires que nous-mêmes. Je n’ai pas encore lu le livre de Paul Bouchet, qui est Druide, si je ne m’abuse. Je vais rechercher tout ça !
        Pour l’heure, je vais cliquer sur « Oui je veux recevoir la newsletter de REENCHANTER LE MONDE. Je lirai le livre de Paul avec sûrement autant de passion que vous. Et puis je vais me rendre un peu plus bas, pour lire les autres commentaires ! Fraternellement à vous Frater Denis, Michèle
        Vive nous !

  3. Cyrille dit :

    Chère Michèle,

    Nous sommes de la même génération… et sommes intéressés par les phénomènes (étranges ? ) liés au temps et à l’espace.
    Les celtes, ainsi que d’autres cultures ayant possédé leurs Ecoles des Mystères – et plus encore certaines cultures extranéennes – disposaient de connaissances et de techniques pour manipuler le temps et l’espace.
    Mais ces connaissances et techniques – issues de technologies extranéennes : chaise de Montauk par exemple – sont classées ultra top secrètes depuis la fin des années 40 (décennie où nous vîmes le jour). Voyager dans le temps et l’espace, les manipuler et former des réalités dans d’autres espaces et dans d’autres temps, sont à ce point dangereuses qu’elles ne peuvent être connues du « commun », fut-il un scientifique de renom.
    Geneviève Vanquelef a traduit ou résumé les ouvrages les plus importants relatifs à ces questions. Il vous intéresserait sans doute de les connaître. Les livres de cette ufologue sont en auto-éditions et peuvent être commandés directement depuis son site. C’est par l’un de ses livres que j’ai eu connaissance du Village de Ferrières-les chênes.

    • Michèle dit :

      Bonjour Cyrille, comme pour Denis, je n’avais pas eu connaissance de vos gentils commentaires et informations, que je lis avec beaucoup d’intérêt. Je suis formée sous le Serment du Secret. Et les secrets peuvent liés à plus ou moins d’importance. Là, il ne s’agit pas de n’importe quoi, à mettre sous la main des profanes.
      Je vais m’enquérir du livre de Geneviève Vanquelef que je lirai avec passion également. Pourquoi cet intérêt ? Cela n’est pas un intérêt, c’est juste pour se prouver à soi-même, sans jugement envers ceux qui ne cherchent pas à s’élever ni à comprendre l’irrationnel, mais s’amuse à en faire une mode. Plonger dans les racines du monde Celte, n’est évidemment pas innocent et je crois que l’on en connaît qu’une petite partie. Mais, je vois qu’il y a des personnes qui farfouillent bien davantage, selon leur niveau déjà bien acquis. Vive l’intelligence différente ! Fraternellement à vous (même un peu tard).

  4. Lucantonin dit :

    Je feuilletais mes carnets d’adresse anciens et je suis tombé sur une note prise quand ce souvenir de lecture de 1971 m’est revenu il y a quelques années. Alors après une nuit sans sommeil, je viens de faire la recherche espérant revoir ce souvenir de lecture. La note trouvée ici est venue me rafraîchir la mémoire de ce livre qui nous fait entrer dans la forêt du chêne. Merci..

    • Michèle dit :

      Bonjour, Lucantonin,
      Oui, parfois, on égare des notes, des prises d’intérêt pour une chose ou une autre, dans le domaine de notre soif de comprendre et peut-être aussi un peu notre curiosité. Comme vous avez pu le voir sur ce merveilleux Site, des commentaires de 2014, on saute à 2019, et il n’y en a pas beaucoup. Donc nous sommes des denrées rares, mais drôlement intéressantes. Je vais tâcher d’acheter les deux livres dont il est question. J’aimerais tellement me rendre à Perrière les Chênes. Mais depuis environ 20 ans, nouvelle vie, j’ai beaucoup abaissé mon potentiel vibratoire et abimé même un peu ma santé.
      Bien fraternellement à vous.

  5. Michèle dit :

    Bonjour à Druide Dubiolca, je viens de retrouver votre lien, mais il est fermé. Pourriez-vous me le renvoyer sur mon adresse mail ci-dessus. Je suis en train de « me raccrocher » à mes curiosités spirituelles, pour essayer de grandir encore. Cordialement à vous,
    Michèle

Ecrire un commentaire

Propulsé par WordPress · Design par Theme Junkie