Voir le quantique

La mécanique quantique appartient au processus de réenchantement du monde dans la mesure ou ses conséquences fondamentales comme la non-séparabilité, la « dualité » onde/corpuscule et la notion de champ unifié donnent une légitimité scientifique à un monde nouveau où la compétition, la concurrence et l’individualisme ne seraient plus les facteurs dominants. Même si les lois de la microphysique ne peuvent être appliquées au monde ordinaire, elles permettent de le penser autrement. Voici une excellente conférence sur la mécanique quantique, très pédagogique,  qui a le mérite d’allier science avec design et art. On peut néanmoins regretter la dernière réponse donnée à un auditeur sur la question de l’homéopathie qui casse un peu l’ambiance. Il faut rappeler ici que les grandes découvertes ne se déploient pas dans l’institution mais dans ses interstices. Poincaré fit une avancée majeure dans sa recherche lorsqu’il mit le pied sur un bus le conduisant à Rouen, Einstein publia les trois articles qui allaient révolutionner le physique classique alors qu’il travaillait au bureau des brevets à Bernes, Newton accepta l’idée d’un effet sans contact direct (la gravitation) parce qu’il était passionné par l’alchimie (et accessoirement l’astrologie). L’orateur reconnaît lui-même que les nouvelles idées des universitaires ne leurs viennent pas dans leurs bureaux mais à la cafétéria,  Les grandes découvertes se dévoilent hors des sentiers battus, au propre comme au figuré. Privilégier ces interstices est donc crucial pour « réenchanter le monde ».

Voir le quantique

Document liés :

Sur la non-séparabilité et ses conséquences : Entanglement : l’intrication quantique, des particules à la conscience (ouvrage)

Sur l’homéopathie, les expériences de Luc Montagnier : La mémoire de l’eau (vidéo)

Débat sur la mécanique quantique, la notion de localité. Notamment la seconde partie avec Etienne Klein (vidéo)

Ecrire un commentaire

Propulsé par WordPress · Design par Theme Junkie