Le Parchemin Magnifique (1) : la méthode

Comment lire le symbolisme du corps humain ? Est-il possible de développer une méthode pour lire ses formes, ses couleurs et ses fonctions biologiques ? C’est ce que nous proposons dans ce petit ouvrage. Pour utiliser un néologisme que nous devons à Gilbert Durand, il s’agit ici des premiers pas d’un Traité de la Mythode qui est le pendant, dans l’univers des significations, du Traité de la Méthode écrit par René Descartes. La Méthode scientifique est extraordinairement bien conçue pour questionner les lois de la matière. Mais dès qu’il s’agit de les interpréter ou de comprendre le sens d’une existence, celle-ci échoue. C’est pourquoi une Mythode pourra s’avérer utile afin de compléter la démarche des sciences.

C’est donc avec quelques concepts nouveaux que nous proposons  une exploration de la nature du corps humain. Le symbolisme du corps se livre lorsque nous interrogeons ses formes avec l’arrière pensée que celles-ci parlent de l’essence de notre être. Nous nous laisserons encore bercer par les histoires mythologiques qui s’y rapportent, par ces richesses imaginales qui stimulent notre désir de métamorphose.  Et nous écouterons les sonorités des noms que la langue française attribue aux diverses parties du corps pour comprendre ses trois sens : dans l’involution, dans l’évolution et dans la transvolution. Alors se dessineront des faisceaux d’informations pointant dans des directions parentes jusqu’à ce que l’essence de l’être humain se révèle hors de sa gangue de matière et laisse entrevoir la poésie véridique de ses profondeurs.

La Méthode icone

Commander : Le Parchemin Magnifique: Opuscule 1 : La Méthode

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

One Response to “Le Parchemin Magnifique (1) : la méthode”

  1. Yves dit :

    Merci Luc,
    C’est un travail magnifique
    C’est la poéthique de tout un corps qui se met à vibrer …
    Yves

Ecrire un commentaire

Propulsé par WordPress · Design par Theme Junkie