Notes fugitives sur 2018

Notes fugitives sur 2018

Qu’est ce qui « sauvera » le monde ? Plus d’amour ? De raison ? De beauté ? De connaissance ? D’écologie ? De poésie ? Et pourquoi vouloir sauver le monde ? Le chaos actuel n’est-il pas un processus naturel de transformation des sociétés (http://reenchanterlemonde.com/crise-actuelle-et-mutation-ontologique) ? Nous manquons terriblement de vision globale dans une réalité complexe où chacun pense que sa « spécialité » sera une future panacée.

Seule une interaction de ces spécialités a quelque chance d’orienter les destins de la Terre vers une direction souhaitable et sans doute inconnue. La question n’est ni l’amour, ni la raison, ni la beauté, ni l’écologie, ni la connaissance, ni la poésie, ni la technique mais leurs dialogues même si leurs logiques sont contradictoires (la force du symbolique).

En ce qui concerne les « Gilets Jaunes » si protéiformes qui se réfèrent au « Peuple », cette entité abstraite et si réelle, elle ressemble à un archétype de l’inconscient collectif : en même tempsombre et lumière. Le « Peuple » est une puissance capable de bouleverser les certitudes les plus établies. C’est un terreau de nouveautés lumineuses et d’archaïsmes barbares. Certains voient l’ombre et craignent ses violences, d’autres voient la lumière et idéalisent sa capacité à s’auto-organiser en « assemblée du peuple » capable de rénover le tissu social et politique. Tous les deux ont à la fois raison et tort. Tenir ensemble les contraires pour comprendre une situation est toujours difficile, mais que faire d’autre ? Ceux qui font de l’astrologie ont remarqué la conjonction Mars/Neptune en Poissons au carré de Jupiter de 2018/19. Il est donc probable que les violences augmentent (Mars), comme une sorte de défoulement incontrôlé (Poissons) face aux désillusions d’un monde meilleur (Neptune) qui n’a pas su incarner (carré)… les valeurs de Jupiter et le « vivre ensemble ». Ce mouvement est loin d’être fini puisque le carré est appliquant. Bref ! Tout cela pour dite que nous sommes tous, dans nos réflexions et nos engagements ici ou là, pris au moins en partie par des forces historiques qui produisent l’histoire. Je voudrais synthétiser cela en quelques points :

La nécessité d’un recul et d’une compréhension de ces forces historiques qui suscitent tel ou tel engagement, sinon nous nous laissons fasciner par une puissance (de colère, de haine, d’injustice, d’idéalisme, d’espoir…) qui manipule nos engagements ;

Le second est que ma sensibilité va vers les personnes qui donnent plutôt que vers celles qui réclament, celles qui s’engagent sur la voie héroïque au nom de l’Appel né d’un sentiment d’urgence au fond de leur cœur.

Le troisième est de ne pas séparer la société humaine du monde naturel, l’écologie de la sociologie politique, car ce que nous faisons aux animaux nous le faisons ou le ferons un jour entre nous.

Ces forces historique à l’œuvre sont de plusieurs ordre, mais relèvent de thèmes éternels mis en mots par la Révolution de 1789 et traduits ici en termes astrologiques : Uranus pour le besoin de liberté, Neptune pour l’aspiration à l’égalité et Pluton pout la fraternité. Ce dernier devoir de l’homme est aujourd’hui encore immature et se manifeste dans l’esprit de caste, le désir de clan et l’autoreproduction des élites. Tous se serrent les coudes car c’est le début du pouvoir, comme dans une armée efficace. La violence « légitime » des états et des systèmes de surveillance faustiens représente l’aspect ombre, ou en tout cas inabouti, de cette réalité biologique : nous sommes tous frères puisque nous descendons tous d’un ancêtre commun. L’esprit de clan – qu’il soit parlementaire, nationaliste ou lié à une classe sociale – conduit à la corruption. Et l’on sait que « Le pouvoir corrompt, le pouvoir absolu corrompt absolument ». Uranus, dans sa forme politique, est représenté par l’anarchisme et l’individualisme. Neptune par le marxisme.

Sans entrer ici dans les détails, on peut montrer que  ces trois pouvoirs organisent l’Histoire (http://reenchanterlemonde.com/vers-un-modele-astrologique-de-lhistoire). Les cycles Uranus/Neptune (http://reenchanterlemonde.com/leurope-politique-et-les-cycles-uranusneptune/) parlent aujourd’hui de la création de l’Europe politique, le demi-carré actuel s’exprime sous la forme du Brexit au Royaume Uni, des Gilets Jaunes en France et un peu partout dans le monde. Ce cycle, dans les année 1900, a vu l’apogée puis le déclin de l’anarcho-syndicalisme (voirl’excellent documentaire sur histoire de l’anarchisme : https://www.youtube.com/watch?v=4SAjq4WaLaA&t=5226s).

Nous avons esquissé ici les enjeux des sept siècles à venir : http://reenchanterlemonde.com/information-desinformation-enjeux-les-sept-siecles-venir/

Par-delà les formes politique transitoires à l’échelle des siècles, la question reste que l’état d’être humain n’est pas donnée à la naissance, mais est sans cesse à conquérir et à reconquérir. Comment, par l’éducation, la méditation, le travail intérieur et l’organisation sociale par exemple, favoriser l’intégration de la liberté, de l’égalité et de la fraternité en chacun ? Et comment reconnaître et honorer leurs aspects ombres comme la toute puissance et l’avidité nées de la peur (Pluton), l’individualisme narcissique qui dit « après moi le déluge » né du besoin d’être reconnu (Uranus) et les rêveries qui prétendent devenir des utopies (Neptune) nées d’une aspiration mystique refoulée, car angoissante ?

Alors plus personne n’aura de recette miracle correspondant à sa spécialité pour « sauver le monde ». Alors, peut-être, le « Monde » pourra-t-il enfin se révéler à travers la nature humaine.

Ecrire un commentaire

Propulsé par WordPress · Design par Theme Junkie