Narcisse et Goldmund

A tavers deux personnages Hesse tente de réconcilier les deux pôles de chacun d’entre nous. Sensualité et spiritualité, le corps et l’esprit. Deux personnages tout ce qu’il y a de plus commun, chacun représentant un archétype, avec son cortège de complexité et de contradiction. C’est l’illustration du dualisme inhérent à chacun d’entre nous, la complémentarité entre la nature animale et la nature spirituelle qui nous animent.

Rien n’arrêtera Goldmund dans son errance, avide de liberté et insensible aux honneurs, à la richesse et au confort moral ou physique, en quête d’un sens à sa vie en cheminant vers lui-même pour être à l’écoute de sa vraie nature. Ni les nombreuses femmes qu’il conquerra, ni le froid ni la faim, ni la peste ni les brigands n’auront raison de sa volonté.

51+1M3kX-iL._

Ce voyage au moyen-âge fait figure de conte philosophique allégorique. Ecrit dans un style riche, précis et poétique où l’émotion subsiste au fil des 400 pages de ce récit initiatique et dont la trajectoire des protagonistes longtemps divergente finit par converger dans les trois derniers chapitres d’anthologie.

Un ouvrage proposé par Albin Virdis

Commander : Narcisse et Goldmund

 

 

Ecrire un commentaire

Propulsé par WordPress · Design par Theme Junkie