La danse de l’Esprit et la plénitude de l’univers

Il existe une bonne centaine d’interprétations différentes des découvertes de la mécanique quantique. Parmi elles, nous avons retenu les travaux de David Bohm, notamment à travers deux de ses ouvrages, malheureusement difficiles à trouver aujourd’hui : « la danse de l’Esprit, ou le sens déployé » et « la Plénitude de l’univers ». Le premier, sous forme de dialogue, reprend les discussions entre physiciens lors d’un week-end organisé à Londres en 1985 ;  le second développe les conséquences de la mécanique quantique en biologie, psychologie, économie….

41CJVJQBNGL._SL500_Comme beaucoup d’autres auteurs cités dans cette « bibliothèque » David Bohm suppose la possibilité d’une transformation de la conscience de l’homme née d’un contact conscient avec l’unus mundus. Les citations suivantes sont extraites de « La danse de l’Esprit »

« Si l’humanité pouvait faire un effort de perception assez soutenu pour bien se rendre compte que le monde est un tout sans rupture… un état nouveau pourrait se développer et tout pourrait aller bien différemment »

« Et, en fin de compte, peut-être bien que si l’on s’enfonçait dans les profondeurs infinies de la matière, on toucherait quelque chose de très proche de ce qu’on atteint dans les profondeurs de l’esprit. Mais alors, c’est la division entre l’esprit et la matière qui saute. »

Commander : La Plénitude de l’univers

Ecrire un commentaire

Propulsé par WordPress · Design par Theme Junkie