Le mental des cellules

Dans cet ouvrage, Satprem décrit en détail et progressivement le processus de supramentalisation du corps par lequel Mère, à Auroville, est passée. Car, pour reprende l’expression de l’auteur, « l’évolution se fait dans le corps », et la vie biologique le sait bien ! Les hauteurs métaphysiques doivent donc descendre dans les cellules pour accomplir l’évolution de l’homme, car celui-ci est à peine sorti du monde animal, les événements du monde le rappelle hélas sans cesse, et la technologie n’y change rien, ou plutôt si : elle met à la disposition des instincts humains des puissances redoutables.

41ySGTBjQFL._SL500_

Les expériences dans leurs laboratoires intérieurs, vécues par Sri Aurobindo puis Mère, et fidèlement rapportées par Satprem dans ce livre ainsi que dans les vingt volumes de l’Agenda, nous paraissent comme un point de lumière vers le futur de l’homme et sa transformation biologique par une intégration profonde des énergies spirituelles. Mère décrit ainsi sa première rencontre physique avec le supramental :

« j’ai eu une expérience unique. La lumière supramentale est entrée dans mon corps directement, sans passer par les consciences intérieures ou supérieures. C’était la première fois. C’est entré par les pieds. (…) une couleur rouge et or, merveilleuse, chaude, intense. Et ça montait, ça montait. Et à mesure que ça montait la fièvre montait aussi parce que le corps n’était pas habitué à cette intensité. Quand toute cette lumière est venue dans la tête, j’ai cru que j’allais éclater et qu’il fallait arrêter l’expérience. Alors, très clairement, j’ai reçu l’indication de faire descendre le calme, la paix, élargir toute cette conscience corporelle, toutes ces cellules, pour qu’elles puissent contenir la lumière supramenale. Et tout à coup, il y eut une seconde d’évanouissement. Je me suis retrouvée dans un autre monde… »
Commander : Le mental des cellules

 

Ecrire un commentaire

Propulsé par WordPress · Design par Theme Junkie