L’âme de la France

Voici une vidéoconférence en deux parties donnée par Fernand Schwarz pour l’université des passages.

L’âme de la France portait naguère un pacte entre Dieu et le peuple de France à travers son roi. Ce pacte fut brisé au moment de la Révolution Française lorsque l’abbé Bruel cassa la sainte ampoule, inversant ainsi l’orde symbolique. « la France à rêvé d’être soldat de Dieu, puis soldat de l’humanité et enfin soldat de l’idée » notait déjà Georges Clémenceau. Mais ces quatre piliers symboliques – la déesse mère, le politique, la guerrière et la mystique – possèdent aussi leurs parts d’ombres. Le décodage symbolique des quatre constants qui forment l’âme du pays et leurs contradictions internes permet de mieux comprendre ses difficultés actuelles, mais aussi d’évoquer son réenchantement en fonction de valeurs plus contemporaines.

boutique – abonnements

Ecrire un commentaire

Propulsé par WordPress · Design par Theme Junkie