Le code secret des jours de la semaine (Jupiter) : jeudi, les joies du voyage

Hermès est le messager de Jupiter :  un couple de journées se forme. Après la dame et le héros (lundi et mardi) apparaissent le « fou du roi » et le monarque (mercredi et jeudi). Jupiter, le maître de l’Olympe, à l’habitude de courir la prétentaine auprès des déesses et des nymphes, trompant sans vergogne Héra, son épouse légitime. Les mythes ne véhiculent pas une posture morale. Ils représentent le jeu des contraires qui sont à l’origine du processus d’individuation. La fidélité est l’une des ces grandes questions à jamais irrésolues. Faut-il pencher du côté d’Héra (la « protectrice ») et conserver la stabilité d’un système familial, politique ou relationnel ? Ou, comme Jupiter, aller chercher du sang nouveau pour l’enrichir et le remettre en mouvement ?

Jeudi vignette

Ces deux attitudes contraires sont nécessaires au développement de tout organisme. Jupiter, le maître de la justice, a gagné ses galons car il fut capable d’explorer tous les monde, du royaume d’Hadès à l’Olympe. Il nous invite donc au voyage intérieur. Derrière sa nature optimise et extravertie l’homme du jeudi cache cependant une double souffrance : celle d’une blessure d’injustice inguérissable, si ce n’est par le pardon (Chiron). Et une tension psychique qui le conduit à un choix impossible entre le désir de fonder une famille et son impulsion à élargir sans cesse ses horizons en voyageant loin de chez lui. C’est pour symboliser cette tension que le mythe met en scène un épisode ou Héra enchaîne Zeus, et réciproquement. Les premières et dernières pages sont commune aux sept ebooks afin de conserver la cohérence du texte.

Commander : Le code secret des jours de la semaine (IV) : Jeudi, les joies du voyage

Ecrire un commentaire

Propulsé par WordPress · Design par Theme Junkie